Archives mensuelles : juillet 2012

Retour sur la rencontre avec Mutable Instruments

Les fabricants Français de synthétiseurs ne courent pas les rues, alors quand l’un d’eux s’apprête à sortir deux nouveaux produits on a envie d’en savoir plus. C’est pourquoi nous avons convié le fondateur de Mutable Instruments lors de notre dernière rencontre.

Les rencontres Modularsquare : Mutable Instruments

Olivier Gillet est le créateur du Shruthi, un synthétiseur monophonique hybride (analogique et numérique) qu’il distribue sous la forme d’un kit très bon marché. Cette rencontre était l’occasion de revenir sur ses différents produits et découvrir en avant première les prototypes de ses deux prochains instruments : Ambika et Anushri.


(Présentation du Shruthi)

N’y allons pas par quatre chemins, nous avons été très impressionné. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que ces nouveaux produits portent en eux ce qui deviendra sans aucun doute la “signature” Mutable Instruments : une savante équation mélangeant originalité, fonctionnalité, évolutivité,  prix et qualité du son. Il suffit de comparer le Shruthi avec les autres monophoniques hybrides du marché, ou mieux, Ambika, bien parti pour être le synthétiseur polyphonique le plus complet et le moins cher du monde… même si pour cela vous devrez monter votre instrument vous même.


(Présentation du Sidekick, qui n’est plus commercialisé)

Impossible en effet pour une seule personne de tout faire à la fois. Si au début de l’aventure Olivier pouvait se permettre de vendre quelques Shruthi “montés”, ce n’est désormais plus le cas. En sachant qu’un Shruthi demande au minimum 3 heures de montage pour quelqu’un d’expérimenté, on en comprend très vite la raison. C’est pourquoi tous ses instruments sont désormais disponibles sous la forme d’un kit à monter soit même. Mais pas de panique, Olivier a tout prévu et chaque étape est parfaitement documentée.


(Présentation d’Ambika et du MIDIpal

Ambika est un Shruthi polyphonique 6 voies dont il reprend l’architecture originale en rajoutant de nouvelles fonctions au passage (dont un bitcrusher). Il est donc parfaitement compatible avec les banques de sons du Shruthi, et propose une mémoire quasi illimitée pour sauvegarder ses sons puisqu’il est désormais possible d’utiliser une carte SD.

Anushri est un synthétiseur jaune, monophonique, 100% analogique avec un twist unique en son genre : il embarque une section rythmique pilotée par un séquenceur qu’on ne programme pas (en tout cas pas encore) mais qu’on “guide” dans la direction souhaitée en lui indiquant la fréquence de déclenchement pour chaque instrument (kick, snare..). Étonnant ! L’autre bonne nouvelle c’est qu’il sera adaptable dans un synthétiseur modulaire au format Eurorack. Et tout ça pour un prix qui sera en dessous des 200 euros !  Impressionnant non ?

Un grand merci à tous ceux qui ont fait le déplacement et qui sont venus avec leur Shruthi pour tenter de battre le record de polyphonie. Tentative réussie !

Par Cyril Colom

Les rencontres Modularsquare : Mutable Instruments

Les rencontres Modularsquare : Mutable Instruments

Les rencontres Modularsquare : Mutable Instruments

Les rencontres Modularsquare : Mutable Instruments